Rechercher
  • Zando

MANTRAS


Voici 2 mantras issus de l'Ashtanga Yoga, chantés en début et fin de mes séances de yoga :

Om

Vande Gurunām charanāravinde

Sandarshita swātmasukāvabodhe

Nishreyase jāngalikāyamāne

Samsāra hālāhala mohashāntyai

Abāhu Purushākāram

Shankhacakķsi dhārinam

Sahasra sirasam svetam

Pranamāmi patanjalim

Om

Om

Je m’incline aux pieds de lotus du Maître suprême,

Eveillant l’immense joie de la révélation à soi-même,

Agissant tel le guérisseur de la jungle,

Capable de dissiper les illusions d’une existence conditionnée.

De forme humaine jusqu’au épaules,

Portant une conque, un disque, et un glaive,

Blanc de couleur et aux mille visages radieux,

Devant Patanjali, je m'incline.

Om

MANTRA ASHTANGA YOGA

Om

Swasthi Prajā Bhya

Pari Pāla yantām

Nyā Yena Mārgena mahīm Mahīshāh

Go Brāahmanebhyah Shubhamastu Nityam

Lokā Samasthā Sukhino Bhavanthu

Om Shānti, Shānti, Shāntih

Om

Om

Que la prospérité soit glorifiée

Que les dirigeants de ce monde gouvernent avec justice

Que toutes les choses sacrées soient protégées

Et que tous les hommes de la terre soient heureux et prospères

Om paix paix paix

Om

Traduction détaillée du mantra d’ouverture :

ॐ : OM (ou A-U-M )

Le OM est une syllabe sanskrite sacrée qui représente le son Originel, le verbe éternel créateur.

Cette syllabe représente le son originel d'où l'Univers a été créé et renvoie à la totalité de tout ce qui existe.

Considéré comme la vibration primitive divine de l'Univers qui représente toute existence.

Ainsi : « La syllabe Om est Brahman. (...) Cette syllabe Om nous permet de nous unir à l'Atman (le soi) suprême qui s'est manifesté en tant qu'univers diversifié. » - Tripadvibhuti MahaNarayana Upanishad, (33 des 108 Upanishad).

Pour Patanjali, OM est l’expression même de l’absolu. On peut le rapprocher avec "Au commencement était le Verbe."

OM exprime ISHVARA, c’est la syllabe mystique (Pranava).

OM est important et on l’appelle Prânava, celui qui porte et module le prâna.

Selon le Mandyukapanishad, OM symbolise les 4 états de l'homme:

- A : la veille

- U : le rêve

- M : le sommeil profond

- L'éveil correspond au quatrième temps : le silence (départ et retour du Pranava).

Le premier état est contenu dans le suivant, et ainsi de suite jusqu'au dernier qui les contient tous.

La prononciation du pranava ॐ est parfois décrite ainsi :

le "A" émerge du fond de la gorge vers le palais.

le "U" roule sur la langue.

le "M" termine sur les lèvres.

Après une inspiration profonde, l'expiration est freinée et profonde.

Le souffle fait vibrer les cordes vocales en un "AU" prolongé. Le son doit être grave et uniforme.

Lorsque l’on place sa main à plat sur le thorax au niveau du chakra du coeur, on peut ressentir certaines vibrations.

A la fin de l’expiration, fermer la bouche et achever en contractant les abdominaux pour exhaler les derniers restes d’air en émettant un "m" qui vibre dans la mâchoire.

Traduction des phrases du mantra d'ouverture :

Vande Gurunam charanaravinde

Je m’incline aux pieds du Gourou

Dans la tradition Indienne, on commence souvent un discours en remerciant la source de la sagesse transmise.

Ainsi on fait preuve d’humilité. On manifeste aussi la confiance avec laquelle nous abordons notre pratique.

Nous manifestons notre reconnaissance au yoga comme enseignement spirituel.

Les pieds du Gourou symbolise de l’ancrage issu de l’enseignement.

L’hommage rendu s’adresse à la tradition d’enseignement comme aux individus qui nous ont guidés et plus globalement à la pratique assidue du yoga.

Sandarsita Svatma Sukha va Bodhe

qui révèle la joie de l’existence pure

Ici le but ultime du yoga : révéler (bodhe, celui qui sait) notre véritable essence (svatma : Soi).

Nih Sreyase Jangalikamane

qui est le guérisseur

La pratique du yoga a le pouvoir de nous guérir de l’ignorance.

Samsara Halahala Mohasantyai

Grâce à qui nous amoindrissons l’effet du poison de l’ignorance qui tient notre esprit prisonnier d’une existence conditionnée.

Samsara fait référence à nos habitudes, à ces schémas répétitifs qui nous limitent dans notre pratique et dans nos vies. Le samsara a pour effet de nous bercer d’illusions néfastes (halahala). Dans la mythologie indienne, halahala est apparu à la surface des océans lorsque les dieux les ont remués. Les dieux impuissants ont vu tout ce halahala se déverser sur les plages et ne savaient pas quoi en faire.

Shiva, est alors apparu et l’a bu sans l’avaler, sans l’accepter ni le rejeter.

Le poison a coloré sa gorge en bleu et depuis Shiva est aussi appelé « Nila cantu », celui qui a la gorge bleue.

Abahu Purusakaram

Je m’incline devant le sage Patanjali, l’une des incarnations d’Adisesa.

Ici nous rendons hommage à Patanjali, auteur des enseignements du yoga dans les Yoga Sûtras.

Sankhacakrasi Dharinam Sahasra Sirasam Svetam

qui a forme humaine jusqu’aux épaules, est tout blanc, avec 1000 têtes lumineuses, qui porte une épée, un disque, et une conque.

Cette description est une succession d’attributs de Patanjali. La couleur blanche (svetam) est symbole de pureté, les 1000 (sahasra) têtes lumineuses (sirasam) sont l’illustration de l’éveil de Patanjali, l’épée est le symbole de la discrimination, le disque (cakra) représente le temps infini et la conque, le son divin.

#Mantra #Patanjali #AshtangaYoga #Mangala

89 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout