SONOTHÉRAPIE

Le pouvoir thérapeutique du son (voir BLOG) fait partie intégrante de la civilisation humaine depuis la nuit des temps. 

Les découvertes en physique quantique du XXIème siècle ont démontré que le monde est avant tout vibratoire.

Tout ce que nous ressentons, voyons et touchons est de l’énergie pure qui vibrent selon les lois de la création.

De ce pouvoir de guérison du son est né une discipline dans le champ des médecines holistiques : la sonothérapie. 

Cette thérapie de guérison par le son a la particularité d’agir sur le développement émotionnel et social, le fonctionnement cognitif et moteur, ainsi que la santé psychologique.

Cette thérapie est dit "holistique" car elle envisage l’individu dans sa globalité corps-esprit.

Le son vibratoire agit sur les corps (physique, émotionnel, mental) du patient pour améliorer sa santé et son bien-être.

Les vibrations parcourent le corps, participant ainsi à l'harmonisation de la circulation énergétique.

La fréquence du son se synchronise avec les ondes cérébrales, ce qui favorise la relaxation et le bien-être du corps.

De plus, le son vibratoire a un impact puissant sur les molécules d'eau et les cellules du corps humain.

L’eau est un excellent conducteur de vibrations sonores et le corps humain en est constitué à 75%.

Principes de la Sonothérapie

Le principe de base de la guérison par le son est le concept de résonance (la fréquence vibratoire d’un objet.)

L’Univers entier est dans un état de vibration. Cela inclut les êtres humains. Chaque organe, cellule, os, tissu et liquide du corps, ainsi que les champs électromagnétiques qui entourent le corps, ont une fréquence vibratoire .

Si nous ne sommes pas en résonance avec une partie de nous-mêmes ou de notre environnement, nous devenons dissonants, notre fréquence naturellement harmonieuse devient une fréquence qui vibre sans harmonie, créant ainsi la maladie. Le son est mesuré en termes de fréquence ou de Hertz (Hz).

La guérison par le son est l’application des fréquences de guérison aux champs d’énergie physique et subtile autour du corps. Ces fréquences et sons thérapeutiques sont délivrés par des séances de thérapie par le son en direct, la voix, le chant à harmoniques.

Il existe une variété d’outils de guérison par le son tels que les diapasons, les bols chantants tibétains, les bols de cristal, le tambour, le Gong, le Ngoni, le didgeridoo, les flûtes, etc.

Qu’est ce que le phénomène de résonance ?

Un objet peut se mettre à résonner, à vibrer, quand il est touché par un son qui est en accord avec lui.

Par exemple, lorsqu’on frappe une corde de piano, d’autres cordes se mettent à vibrer, ou lorsque les vitres vibrent au passage d’un avion, ou encore lorsqu’en voiture, à un certain moment en augmentant la vitesse, un objet se met en vibration et produit un son... Tout ceci sont des phénomènes de résonance.

Ce qui est vrai pour les cordes de piano, l’est également pour le corps. Les tissus, les organes, les cellules, le cerveau se mettent à vibrer lorsqu’ils sont touchés par des sons dont la fréquence est en accord avec eux.

Notre cerveau est constitué de neurones qui échangent des informations en permanence, créant ainsi des courants électriques faibles, appelés « ondes cérébrales » que l’on peut mesurer grâce à un encéphalogramme.

Le rythme de ces ondes cérébrales varie en fonction de notre activité : éveil, apprentissage, relaxation, sommeil léger ou profond...

Les différents types d’ondes cérébrales sont mesurées en cycles/s et sont classées et représentées par des lettres de l’alphabet grec : alpha, bêta, thêta et delta.

Le rythme Beta

C’est le cycle de plein éveil, lorsque nous avons les yeux ouverts, que nous agissons. Il correspond à des fréquences supérieurs à 12Hz (en général, toujours < à 45Hz). Il est plus ou moins important en fonction de l’activité et de l’état de stress.

Le rythme Alpha

Il apparaît lorsque nous avons les yeux fermés, que nous prenons une position confortable, allongé par exemple. Les ondes cérébrales ralentissent et notre cerveau fonctionne sur des fréquences comprises entre 8.5 et 12Hz.

Les ondes alpha caractérisent un état de conscience apaisé et de relaxation profonde, tout en restant conscient de l’environnement et en pouvant penser.

A ce rythme-là, les 2 hémisphères du cerveau fonctionnent en harmonie parfaite.

Le rythme Théta

Il apparaît lorsque l’activité cérébrale ralentit encore et que nous arrivons dans une zone qui oscille entre 4.5 et 8Hz.

Ce rythme correspond à la phase de sommeil léger, à certains états de somnolence, d’hypnose ou de méditation profonde.

Le rythme Delta

Le dernier dans le cycle de fonctionnement de notre cerveau, il correspond à la zone de l’inconscient, le sommeil très profond, aux alentours de 4 cycles/s. En deçà, nous sommes dans le coma.

Bienfaits et utilisation des bols 

Les bols chantants en cristal ne sont pas accordés comme la plupart des instruments de musique, ils ont des propriétés acoustiques très spécifiques, ils vibrent naturellement et entrent facilement en résonance avec le vivant.

Les harmoniques naturelles d’une note sont données par la fréquence multiple de la fondamentale, c'est-à-dire que si, par exemple, on appuie sur la touche Do de notre piano, on va entendre, outre le Do, mais aussi ses harmoniques, les notes qui vibrent en résonance, le Do de l’octave supérieure, un sol, un mi...

La particularité des bols de cristal vient du fait qu’ils sont quasiment sans harmoniques, en d’autres termes, la fondamentale est d’une intensité et d’une pureté peu commune.

Les bols vibrent à des fréquences sonores qui agissent sur l’ensemble de notre corps, quelque chose de l’ordre du subtil qui joue sur les taux d’hormones, diminue le taux de cortisol (lié au stress) et stimule celui de la mélatonine (lié à la détente) et qui permettent notamment au cerveau de résonner rapidement en ondes alpha.

En quelques minutes, les fréquences sonores des bols, leur son spiralé et multidimensionnel, leur résonance avec notre corps qu’elles enveloppent, amènent à une relaxation profonde, ralentissent le rythme cardiaque et la pression artérielle, permettant d’accéder rapidement à un état de lâcher prise tant physique que mental et d’apporter une meilleure réceptivité à la séance prodiguée, quelle qu’elle soit, réflexologie plantaire ou autre...

Ils s’utilisent comme les bols tibétains, en son frappé ou en son chanté. 

On frappe le bol avec le maillet, avec un geste souple en forme de cuillère, puis on frotte le bâton contre le rebord externe du bol avec régularité. À mesure que le mouvement se prolonge, le son s’intensifie.

Avec un peu de pratique, on apprend à «suivre» le son.

L’utilisation des bols permet d’accompagner de façon efficiente toute séance à visée thérapeutique.

La sonothérapie est également utilisée pour traiter les troubles du sommeil et de la concentration, elle a déjà fait ses preuves dans des services d’éveil de coma, en psychiatrie, auprès d’enfants autistes, chez des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer...

Utilisée aussi beaucoup en accompagnement de méditation, les bols chantants, chez les personnes réceptives, peuvent ouvrir à une sensation d’être relié à un « grand tout », la thérapie par le son agissant tel un diapason qui nous synchronise avec notre nature véritable.

 

« L’unité de l’âme de l’univers réside dans une concordance musicale, l’harmonieuse combinaison de sons nous fait prendre conscience de notre propre unité, de l’ordre intérieur qui nous régit.

La musique permet à l’âme humaine de se mettre dans un rapport harmonieux avec l’âme de l’univers.»

La Boèce, philosophe du XIIème siècle.