VINYASA YOGA

L’Ashtanga, Yoga dynamique, issu du yoga traditionnel Korunta réactualisé au XIXe siècle par Sri  Krishnamacharya, a été créé par son disciple Sri K. Pattabhi Jois à Mysore en Inde. Ce yoga repose sur le  principe de l'ashtānga-yoga exposé par Patanjali dans les Yoga-Sûtra et des séries de postures sont  réalisées dans un ordre bien précis.  

Le Vinyasa yoga découle de l'Ashtanga yoga et se compose des mêmes asanas (postures), leur enchaînement est simplement plus libre et créatif. Les enchaînements peuvent connaître une multitude de variations et s’adapter aux besoins et capacités de chacun.Le Vinyasa yoga peut se définir comme une série de postures complémentaires reliées les  unes ou autres au cours de laquelle le mouvement et la respiration sont intimement liés conduisant à une « conscience en mouvement ».

Le Vinyasa yoga s'appuit sur des fondements philosophiques importants dont les 8 membres du yoga rédigés par Patanjali (notions approfondies dans l'article Ashtanga yoga, les 8 membres du yoga). 

Vinyasa signifie « synchronisation du mouvement avec la respiration ». Certaines asanas sont tenus  pendant plusieurs respirations. 

La maîtrise de la respiration (Prânâyâma) est la clé du yoga et l'un des premiers piliers de la pratique.  

Prana : force vitale, respiration. Ayama : étirer, étendre. Yama : restreindre, contrôler.

Pranayama pourrait se traduire par : “Extension de la force vitale” ou contrôle de la respiration.  

La pratique s'ancre sur 3 principes clés : âsana, prânâyâma, drishti qui forment le Tristana (unité des 3 composants).

Tristana – "Bourgeon de lotus de l’Ashtanga-Yoga" : Quand le mouvement fusionne avec le souffle, l’énergie porte le corps comme sans effort et que la concentration se porte de l’extérieur vers l’intérieur, on atteint Tristana. 

Le Vinyasa yoga, reposant sur La synchronisation entre le respiration et le mouvement, donne naissance à une danse fluide et méditative activant l'énergie vitale «prana».

La respiration est primordiale. À chaque mouvement correspond une respiration. Le souffle et le mouvement sont intimement liés. Au fur et à mesure de la pratique, on réalise que la respiration guide le mouvement, qu’elle en devient le moteur et ceci de plus en plus naturellement. Quand le souffle et le mouvement agissent en harmonie, le corps s’épanouit en liberté.

Des orteils jusqu’au sommet du crâne, tout le corps est renforcé et tonifié en profondeur.

Une attention particulière est portée sur le souffle, les sensations corporelles et l’intériorité.

Intégrer divers éléments complémentaires est au coeur de la pratique: force/flexibilité, volonté/lâcher prise.

 

Les ASANAS (postures), les BANDHAS (verrous énergétiques, situés au niveau de certains chakras, lieux de contrôle et de transformation de l’énergie vitale prana) et la respiration UJJAYÎ («souffle victorieux») sont explorés pour développer une pratique consciente et équilibrée.

 

Une grande précision est recherchée en accord avec les capacités de chaque yogi.

La réeducation des chaines musculaires, la revitalisation, le réequilibrage et les ajustements développent l'harmonie corporelle, psychique et spirituelle.

 

Le rythme et l’enchaînement des asanas, la concentration sur le mouvement corporel favorise un vrai lâcher-prise (Ishvanapranidhana). Émotions, stress, agitation du mental s’en trouvent apaisés.

Les muscles, l’équilibre et l’endurance sont eux renforcés par les différentes familles de postures réalisées :

flexions, extensions, torsions, debout, assis ou allongé.

L’intensité de la pratique permet de transpirer et d’éliminer des toxines présentes dans le corps.

Enfin, le centrage en début de séance et la relaxation à la fin de celle-ci permettent d’être dans l’instant présent.

Le Yoga est ce qu’on ne voit pas. cheminement spirituel intérieur. « Derrière la puissance du corps se cache une énergie spirituelle, et c’est elle qui nous maintient en vie. Pour accéder à la spiritualité, on doit d’abord  comprendre le physique. Ce corps est notre temple et dans ce temple se trouve Atman – Dieu.» Sri K. Patthabi Jois, Maître Yogi Ashtanga Yoga, disciple de Krishnamacharya.

 

SURYANAMASKARA A ET B

Pratiquée régulièrement, la salutation au soleil permet de développer rapidement force et souplesse.

Lorsque vous êtes à l'aise avec la version A de la salutation au soleil, on inclut l'enchaînement de la Salutation B, plus physique encore. En Vinyasa yoga, ces salutations comportent plusieurs sauts et postures en appui sur les mains qui renforcent musculairement le dos, les bras et épaules.

En fonction de votre niveau, des variations seront réalisées, comme celle de marcher au lieu de sauter.

A la fin d'une séance de Vinyasa yoga, une dizaine de minutes sont consacrées à la relaxation en savasana (posture allongée), offrant la détente complète des muscles, de la peau, des organes et du système nerveux.

La pratique régulière ou sadhana (traduit littéralement par "le moyen d'accomplir quelque chose") l’aide à se renforcer, à s’assouplir de façon à ce que progressivement l’élève arrive à maîtriser les asanas (les postures). C’est à ce moment là que le pratiquant va reconnaitre son corps, réaliser toute sa capacité de souplesse et discerner son infini potentiel.

 

Les bienfaits sur le mental se font vite ressentir. La pratique régulière permet de développer Dharana (Pouvoir de concentration)  et d’atteindre un profonde sérénité. Ainsi, la clarté et la confiance s'accroît naturellement, afin d'oser déployer ses ailes avec force et discernement. D'incarner son Être source d'un potentiel infini.

Une des premières clés pour y arriver est de prendre conscience de son souffle de vie...

En reliance avec son Être.

« Être clair dans ses pensées et ses actes, être en paix avec ce que l'on vit, sans désirer plus ou autre  chose, pratiquer dans la régularité, apprendre à se connaître et à agir dans le mouvement de la vie, telles  sont les règles de vie que propose le Yoga. » Yoga Sûtra de Patanjali.