Rechercher
  • Zando

PRÂNA - प्राण


Prânâ (Énergie vitale) circulant dans les Nadis (canaux ou méridiens).

Le prāna est l'essence contenue dans l’énergie vitale potentielle en mouvement qui circule dans les Nadis (canaux énergétiques) de notre corps subtil.

Cette essence est subtile et ne doit pas être confondue avec l'air. L'échange pneumatique de la respiration n'est qu'un mécanisme permettant l'échange du Prâna d'avec le corps subtil. L'échange d'air est au niveau du corps grossier, l'échange du Prâna s'effectue au niveau du corps subtil et des Nadis (canaux énergétiques).

En maîtrisant sa respiration en conscience, on apaise son mental et on peut absorber une quantité considérable de Prāṇa, stimulant ainsi ses parties ou ses organes, installant à nouveau la santé dans l'organisme.

L’énergie vitale est connue dans diverses cultures. Le Prāṇa aux Indes, le Chi au Japon, l’Ankh en Egypte antique, le Sila chez les Inuits, etc.

Depuis des milliers d'année, toutes ces cultures utilisent ces énergies subtiles pour ouvrir des plans de la conscience.

Il existe 5 principales différenciations du Prâna dans le corps subtil nommés VÂYU.

Dans Prânamaya Kosha, chaque Vayu gouverne des fonctions vitales:

- Possède une localisation spécifique

- Inscrit un mouvement naturel de son énergie

- Commande des actions spécifiques

- UDANA prāna (Souffle de l'expression ou de l'ascension) correspond à la tête, au cou, à la zone claviculaire, et parfois aussi aux bras.

Il concerne le prāna de la gorge, relié à la parole, les fonctions hormonales de la thyroïde et parathyroïde. C’est aussi le centre de purification des fonctions psychosomatiques. Relié à Anahata Chakra (Chakra du coeur) pour Swami Satyananda ou Ajna Chakra (Chakra 3e oeil) pour David Frawley.

Il est le support énergétique du Souffle, il est le seul de tous les souffles à avoir un sens ascendant. C'est lui qu'il convient d'activer pour tirer vers le haut tous les autres souffles afin de connaître la légèreté et l'état sans pensée.

Opère par le Chakra de la gorge et exerce son influence sur le diaphragme et la respiration. Il représente les transformations de l’énergie et ses mouvements qualitatifs vers le haut: croissance physique, station debout, parole, expression, enthousiasme, énergie positive, volonté et évolution de la conscience.

- PRÂNA prāna (Souffle de l'inspiration) correspond à la zone de la poitrine, mais aussi à la tête. Il concerne l’assimilation de l’air vital, la cage thoracique, les poumons.

Il est le souffle de l’absorption et de l’inspiration interne, il gouverne le cœur et les sentiments de la personnalité.

Attention à la confusion : Prâna désigne aussi un Vâyu, différent du Prâna universel correspondant à l'énergie vitale.

Ce vayû régit la « réception » d’énergie, que ce soit la nourriture physique solide et liquide, l’air de la respiration (inspiration) et les impressions sensorielles.

Se trouve à l’origine de l’aspiration à l'harmonie, à la réalité mentale des pensées et des rêves, aussi nous donne t-il le désir insatiable et la volonté d’entreprendre, nous replongeant sans cesse dans le devenir pour nous constituer ce que l’on appelle une histoire ou une vue personnelle, particulière et limitée de l’univers.

- SAMANA prāna (Souffle de l'assimilation) se situe dans le Chakra du nombril et régit les mécanismes de la digestion. Correspond au buste et à la zone digestive haute. Il concerne le ventre, l’assimilation, le feu digestif. Il est celui qu'il convient d'activer pour essayer de faire fusionner en lui les 2 vayus, Prâna et Apana. Il est responsable de l’assimilation à tous les niveaux: digestion des aliments, absorption de l’oxygène, assimilation intellectuelle, émotionnelle, sensorielle, etc.

- APANA prāna (Souffle de l'expulsion), circule dans le premier Chakra, Muladhara et correspond au côlon, au bas-ventre et au centre de la base. Il concerne l’élimination, la force sexuelle, la reproduction, la motricité des jambes. Il gouverne les énergies du bas et est à l’origine de la consommation des plaisirs et des objets matériels. Il nous rattache par là même aux nourritures terrestres.

Il possède un mouvement descendant, vers l’extérieur et régit les fonctions d’expulsion/élimination (accouchement, éjaculation, menstrues, selles, urine, gaz carbonique à l’expiration, gaz du colon) et de reproduction.

Sur le plan psychique, il régit l’élimination des expériences négatives.

- VYANA prāna (Souffle de la distribution) a son siège partout dans les corps physique et énergétique. Il concerne tout ce qui circule dans le corps, l’influx nerveux, le sang, la lymphe. Il correspond au centre du pubis, il est diffusif et de fait circule partout dans le corps subtil.

STIMULATION DES VÂYU

Les nadis (canaux énergétiques) par où circule l'énergie vitale Prāṇa peuvent être purifié au feu de pratiques physiques et spirituelles appelées Kriyas, en réalisant des asanas (postures de yoga) et des prânayâma (Exercice de respiration). Ainsi l'énergie s'accroît et se diffuse dans tout le corps.

Voici quelques exemples :

Les postures d’extension des bras et des jambes, les étirements dénouant les tensions, le massage, les activités qui accroissent la circulation accroissent Vyana Vayu.

Les postures qui stabilisent et fortifient la base, les postures assises jambes croisées, les postures allongées, régulent Apana Vayu.

Les postures assises, équilibrantes et celles qui concentrent l’énergie, stimulent Samana Vayu.

Le pranayama Nadi Shodhana (respiration alternée) et la posture Pascimottanasana permettent d'absorber l’énergie vitale vers l’intérieur et d'accroître le niveau de Prana Vayu.

Le chant, les postures debout et les postures avec les bras en haut, les postures inversées, stimulent Udana Vayu.

#Prāna #VÂYU #Nadis

72 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

YOGA - योग

"Yogashchittavrittinirodhah" - I.2, Yoga-Sutras de Patanjali "Tada drashtuh svarupé avasthanam" - I.3, Yoga-Sutras de Patanjali "Le yoga est l'arrêt de l'activité automatique du mental. Alors se révè